Address
304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

Work Hours
Monday to Friday: 7AM - 7PM
Weekend: 10AM - 5PM

L’ouverture de Prizee Café à Cournon

Un des gros challenges des vacances est d’occuper trois enfants de classes d’âge différentes: 11 ans, 9 ans et 2 ans. Après un passage (salissant) dans les grottes de bitume situées près de Pontduchateau, j’ai baissé les bras devant l’option Laser Game (il faut des équipes de 6 joueurs… je n’ai QUE trois enfants, exit Laser Game). La Fête forraine est une option, à condition de pouvoir prêter le plus jeune à une bonne âme. Le plateau de Gergovie est toujours une valeur sûre pour un picnic et un match de foot quand le temps est au beau. La neige a disparu des monts auvergnats, sous les coups de boutoir du réchauffement global, donc la valeur ski est en chute libre. Hmmm, la piscine est une bonne option également, à condition que l’ambiance ne soit pas aux rhumes et gastro.

Et puis, j’ai trouvé il y a quelques jours dans ma boite aux lettres, une invitation pour l’ouverture (et les 15 jours qui suivent) du premier Café Prizee. Pour ceux qui ne connaissent pas Prizee, c’est le célèbre site de jeux en ligne, n°1 en France. C’est aussi une société auvergnate dont j’ai rencontré le boss sur un plateau de télé local il y a un an (d’où l’ajout dans la base de données me permettant d’être informée de l’ouverture…). Prizee, pour une fana d’internet, c’est un fabuleux concept économique, l’achat de packs permettant de jouer à un nombre x de parties (chaque partie pouvant rapporter des cadeaux… ou de nouvelles parties gratuites). Pour une mère de famille… c’est une sorte de petit cauchemard 🙂 « quoi, il y a encore une promo sur le 10-packs ? et alors ? »

Bref, Prizee vient de commencer un nouveau concept, le restaurant-cybercafé-espace enfant. Installé dans un joli batiment rond, juste derrière le Zénith, c’est un espace super lumineux, aux couleurs pétantes de Prizee, décoré des petits personnages Bubulle, Toudou, Diabolo… avec des effets lumineux, une piscine à boule/toboggan, des consoles, une trentaine d’ordi connectés à internet pour 2,40 euros de l’heure, un bar sandwicherie, un resto, le tout adapté à la fois aux adultes et aux gamins. TROP COOL.

La carte m’a réjouie. Une sorte de carte fast-food, mais bourrée de plats diététiques en plus des burgers (poissons, soupes). Des plats tout bêtes cotoient les plats plus sophistiqués (si, l’oeuf coque !). Une attention particulière apportée à l’aspect visuel des plats (même la purée jambon se pare comme une reine). Et puis surtout, un côté gustatif assez « particulier » puisque la carte fait belle place aux mets favoris des gamins, revisités grande cuisine. Kiri, babybel, nutella etc… se mèlent avec bonheur avec ingrédients tout simples… pour un résultat franchement alléchant (quoique la crème brulée au nutella ne m’ait pas vraiment emballée). Si c’était pas clair, les gamins et moi étions ravis de notre visite.

Les favoris

William (en ressortant des toilettes pour hommes): c’est fou, tu sais les trucs dans lesquels on fait pipi (oui, les pissotières), y en a des hautes pour les adultes, et des basses pour les enfants.

Anne-Gaëlle (noyée dans la piscine à balle): c’est génial. Tu as vu les lumières sur les murs ? On pourra revenir de nuit pour les voir mieux ? Et puis, tu sais, dans les toilettes (décidemment), ils projètent des vidéo de prizee sur le mur

Thomas (qui ne parle pas encore): bahbahbahba.
Okay, surtout, il n’a pas hurlé, ni piétiné. Il s’est promené partout, sans risque de renverser des choses, sans risque de s’empoisonner, sans se voir faire les gros yeux par un serveur exaspéré. Il a exploré tout le batiment de haut en bas, regardé les écrans, glissé dans le tobogan. Etc… En fait, cela m’a rappelé les Etats-Unis. Après la naissance de William, nous avons continué à régulièrement aller au resto, car là-bas, les resto accueillant les familles sont très nombreux. A notre retour en France, nous avons du déchanter, les gamins ne sont pas les bienvenus au restaurant. Reste surtout Mac Donald, Quick, Leon, le 13-15…

Seul point noir: un tuyau fuyait au plafond, dans la zone « jeux consoles ». Donc, sous le plafond éventré, deux seaux. Et les consoles retirées pour éviter la noyade je présume. Sinon, un résultat franchement enthousiasmant.

Reste à voir si économiquement le concept est viable. Les prix adultes sont un peu élevés (14 euros pour le plat adulte), mais les prix gamins très doux. On est dans la tranche économique plutôt aisé, sans plus. Le rapport qualité prix me semble excellent. L’emplacement (derrière le Zénith) est porteur (journée pour les enfants, soirée en cybercafé/bar; développement d’une zone bureau proche). Maintenant, il est évident que la plus value sera sur le gain de nouveaux utilisateurs ou sur l’augmentation de visiteurs payants de Prizee.com. Dans cette optique là, l’idée consistant à projeter des démos des jeux Prizee sur les murs me semble complètement gagnante. Pendant que la tête blonde s’éclate dans la piscine à bulle, le parent peut se convaincre de la nature complètement inoffensive et non violente des jeux de Prizee. L’ambiance sécurisée du resto (y compris les chaises hautes rembourées) achevant de convaincre le parent d’avoir affaire à des personnes soucieuses de la qualité du service fourni à un public sensible.

Moi, je dis chapeau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Virtual personal assistant from Los Angeles supports companies with administrative tasks and handling of office organizational issues.