En 2016, toujours avec Isla Haddow-Flood, j’ai lancé le projet Wiki Loves Women !

Saviez vous que…

  • Chaque trimestre, davantage de contributions à l’encyclopédie Wikipedia proviennent de Hong-Kong que du continent africain tout entier !
  • En moyenne, il y a 100 fois plus d’articles Wikipédia géolocalisés en France qu’en Afrique
  • Moins de 20% (de l’ensemble) des contributeurs de Wikipédia sont des femmes ?
  • Sur la Wikipédia anglophone, l’article d’une personnalité mentionnant que celle-ci a divorcé a … 4,4 fois plus de chances d’être un article sur une femme que sur un homme.
  • Seules 25% des contributions à des sujets relatifs à l’Afrique subsaharienne proviennent de cette région.
  • Seuls 12% des biographies de personnalités d’Afrique sub-saharienne sont des biographies de femmes.

Détails et sources ici

Emailer_of_Wiki_Loves_Women_1

Contexte

L’inégalité des genres est répandue dans toute l’Afrique. Bien que des progrès aient été observés dans le cadre des inégalités existantes au niveau de la vie familiale, de l’éducation, sur le lieu de travail, en politique, il existe toujours un biais systémique en faveur des hommes, en particulier en ce qui concerne l’information, les actualités, les sources de connaissances, la représentation dans les médias, à la fois en ligne et hors ligne. De nombreuses femmes africaines remarquables ont façonné le passé des sociétés africaines. Des femmes d’affaire innovantes ont aujourd’hui un rôle déterminant, qu’il soit formel ou informel, dans le développement économique, environnemental et social de l’Afrique actuelle. Et il existe des réalités quotidiennes auxquelles les femmes et les jeunes filles doivent faire face en raison à leur sexe. Ces récits doivent siéger aux côtés des récits qui portent sur leurs homologues masculins. Mais très peu de ces contenus peuvent être trouvés en ligne, même pas sur Wikipedia, qui est pourtant aujourd’hui l’une des plus importante sources d’information globale. WikiAfrica lance Wiki Loves Women pour aider à combler ce manque de visibilité.

Implémentation

En collaboration avec l’Institut Goethe, le premier opus de Wiki Loves Women s’est déroulé sur 15 mois dans quatre pays africains (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria et Cameroun).

Il cherchait à émanciper et mettre largement à disposition du grand public du contenu culturel et éducatif déjà existant et vérifié au sein d’institutions publiques ou d’organisations de la société civile, mais peu visible ou peu accessible. Le contenu et les données collectées portaient en particulier sur les femmes et leur contributions au niveau politique, économique, scientifique, culturel et patrimonial ou sur le status socio-politique actuel des femmes, dans chaque pays. Nous avons travaillé avec des organisations établies ainsi qu’avec des communautés de bénévoles dans plusieurs pays africains afin de téléverser du contenu sous licence libre ou dans le domaine public sur les projets Wikimedia (Wikipedia, Wikimedia Commons, WikiData etc.).

Le projet 2016 fut un succès. Les initiatives ont développé les groupes locaux, augmentés la visibilité de Wikipédia dans les pays, aboutit à la collecte et création de multiples contenus et donné naissance à plusieurs partenariats. A l’issue du projet, les 4 groupes ont continué en autonomie leur activité contre le fossé des genres et début 2020, ces activités sont toujours en cours !

En collaboration avec la Wikimedia Foundation, Wiki Loves Women a continué son activité en 2018-2019 dans deux pays anglophones, la Tanzanie et l’Ouganda, selon des principes organisationnels légèrement différents, mais toujours avec le même objectif. 

Depuis 2016, Wiki Loves Women
* facilite la production de contenu  »en ligne » via le biais de différents concours (voir les liens accessibles dans le menu de droite), et
* accompagne plusieurs organisations africaines dans le cadre de leurs activités localement (Wikimedia Nigeria, Ghana, Côte d’Ivoire, Cameroun, Tanzanie, Ouganda et toute organisation demandeuse) afin d’initier ou de développer une activité visant à réduire le biais de genre. 

Les premières organisations ont déjà acquis leur pleine autonomie, mais continuent parfois à nous impliquer dans certaines de leurs actions. 
Par ailleurs, nous avons eu la satisfaction de voir le projet « essaimer » vers l’Asie ! 

Mon rôle

Conception, Recherche de financement, Gestion de projet, Recrutement, Formation, Coaching, Communication….

Crédits

Wiki Loves Women est un projet conçu et géré par Florence Devouard et Isla Haddow-Flood. Il est réalisé en collaboration avec le Goethe-Institut et avec le soutient de la Wikimedia Foundation. Le projet est publié sous licence CC BY SA 4.0

Liens

Page d’accueil sur Wikipedia en français
Page d’accueil sur Wikipedia en anglais
Site communautaire
Site web : http://www.wikiloveswomen.org
PlayList sur Youtube